UN ORGANISME DE FORMATION SPECIALISE

 DANS LE SENS DU SOCIAL

La « question du sens » se pose de manière aigüe dans le secteur sanitaire et social. Ce secteur est en effet percuté de plein fouet par les phénomènes de marchandisation dans un contexte de restriction budgétaire. Contraint de se soumettre aux normes budgétaires et bancaires, le secteur souffre de trop de gestion mais doit s’adapter au quotidien au risque de perdre son sens c’est à dire son éthique et sa qualité. Soumis à des critères quantitatifs, pire à des critères de résultats, le secteur sanitaire et social joue gros et risque de perdre l’essentiel : tout se joue dans ce métier sur la base d’une relation de confiance tissée au fil du temps. Or la qualité de cette relation est difficilement mesurable selon les critères d’évaluation auquel est de plus en plus soumis ce secteur. L’enjeu est donc de réussir à sauver le sens du social dans un contexte qui ne lui est pas favorable.

Pour cela, la proposition de Sens Compétences est de mettre en œuvre au sein de chaque structure une dynamique axée sur le sens. Cette dynamique s’adresse d’abord à chaque acteur pour qu’il puisse retrouver le sens et les valeurs qui lui sont propres : les formations de Sens Compétences sont d’abord des espaces dans lesquels chacun peut se reconnecter avec ses propres motivations qui étaient à la source de son engagement social et sociétal. Ce travail se réalise par un travail spécifique sur « le sens de la vie & le sens du travail » qui permet à chacun de se réapproprier ce qui fait sens pour lui dans la démarche sociale. Mais au delà de cet aspect individuel, qui est presque de l’ordre d’un travail sur soi de développement personnel, c’est à une démarche collective qu’invite Sens Compétences. Il ne s’agit pas seulement de donner plus de marge de manœuvre à chaque acteur, il s’agit de transformer le système pour qu’il soit compatible avec l’écologie du sens. Le sens est en effet un écosystème fragile. Il s’agit de mettre en œuvre au sein de la structure un management par le sens c’est à dire un management qui permet de sauvegarder l’écologie du sens. L’équipe a beaucoup a y gagner en terme de cohésion grâce à un travail de mise en cohérence entre les pratiques du quotidien et les projets de l’établissement. Ce travail de cohésion autour du projet d’établissement permet de faire de l’institution un espace de dialogue autour de la question du sens que chacun donne à son travail. Ces temps d’échanges sont précieux et font de l’institution une institution bienveillante pour ses salariés au delà des normes budgétaires et bancaires qui sont mises en second plan, au service du projet d’établissement et non l’inverse.

Telle est donc la proposition de Sens Compétences pour chaque structure sociale : mettre en œuvre un processus autour de la question du sens appliquée au secteur sanitaire et social. Cette démarche rentre dans le cadre d’un processus de qualité et d’évaluation interne tel que commandé par la loi de 2002. Elle se traduit par une remotivation des équipes autour du projet d’établissement et par une cohésion d’équipe renforcée. Elle permet de recentrer le projet d’établissement autour de sa mission sociale et de démarrer un dialogue en interne autour de la problématique des normes budgétaires et bancaires afin de les remettre à leur place et de les dépasser. Ce processus se met en œuvre grâce à la formation « cohésion par le sens » dans un premier temps puis par la mise en œuvre de formations intra entreprise pour les cadres « management par le sens » et pour les salariés « se ressourcer par le sens ». A cela s’ajoute les événements de Sens Compétences axés sur les dialogues interdisciplinaires visant à structurer un secteur de l’économie du sens dans l’optique de mettre en œuvre des normes alternatives aux normes budgétaires et bancaires afin de les remplacer par de nouvelles normes axées sur le sens. Ce travail de recherche est porté par l’ensemble des acteurs du Réseau du Sens porté par l’association Vers le Grand Partage Planétaire et l’Organisme de Formation Sens Compétences.